Méditation – Prière – 4e mardi du Temps Pascal

4e mardi du Temps Pascal

Première LectureActes 11, 19-26
PsaumePsaume 86 (87), 1-3, 4-5, 6-7
EvangileJean 10, 22-30

Voilà que la première communauté est bien mise à l’épreuve par les persécutions et le meurtre d’Etienne. Ils se dispersent. Mais où qu’ils soient ils continuent à s’adresser uniquement aux juifs, des personnes de leur culture, avec la même formation spirituelle qu’eux. Ah, comme il est difficile de changer les habitudes de vie, culturelles, ecclésiales, pastorales. Oui, on a toujours fait ainsi….nous nous sentons bien entre nous…nous travaillons en pastorale avec ceux qui pensent comme nous, cela évite les conflits, non…etc. Le monde a peu changé ! Tous nous sommes tentés de rester sous notre clocher, cocoon, entre nous. Mais heureusement quelques-uns, des audacieux s’adressaient également aux Grecs et ainsi la bonne nouvelle se répand. Et même lors d’un sondage de contrôle Barnabé est émerveillé de voir la foi qui se vit à Antioche. Pourtant ce furent quelques-uns, qui agissaient de leur propre initiative sans demander des autorisations à Jérusalem, sans être mandaté mais dont le cœur était brûlant pour que tous découvrent la bonne nouvelle, le Christ.

Ces quelques-uns avaient dans la profondeur de leur cœur reconnu et entendu la voix de leur berger, le Christ. Déjà lors de sa vie et de sa prédication Jésus était sujette à la controverse. « Dis-nous clairement qui tu es. » Comme le mystère de l’autre est difficile à apprivoiser et à accepter. Comme le mystère de Jésus peut nous troubler et est difficile d’avoir notre vraie communion en profondeur. Prions l’Esprit Saint qu’il guide et transforme nos cœurs pour oser regarder Jésus de plus en plus longuement et de nous laisser surtout regarder par lui, lui qui nous connait. Demandons ce cadeau d’entendre sa voix, de l’écouter, de l’accueillir et de nous mettre en route pour nous laisser guider par lui et de demeurer avec lui. Il nous montre de frais pâturages de liberté intérieure et nous modèle patiemment à la douceur et la cohérence de son cœur, à l’amour sans réserve et inconditionnel. Il nous entraine dans la vraie relation filiale avec son Père et notre Père.

Vivre de cet amour reçu, EST la Vie, la Vie en abondance pour toujours, la Vie éternelle que rien ni même la mort peut abolir.

Dora Lapière

Déconfinement : entre prudence et impatience

Chère lectrice, cher lecteur,

Récemment, une paroissienne engagée publiait une lettre ouverte dans laquelle elle exprimait ses frustrations et son impatience : « Dans toutes les communications sur les secteurs impactés par les mesures de confinement, il y a un grand oublié : c’est la face spirituelle de l’homme. (…) Pourquoi ne communique-t-on jamais sur les mesures prises à l’égard des célébrations religieuses ? »

Je dois vous avouer que moi aussi, j’ai été déçu, en suivant la conférence de presse du gouvernement le 24 avril dernier, de ne rien entendre au sujet des célébrations dans les églises, temples et mosquées de notre pays. On peut comprendre que les secteurs de l’économie, de l’enseignement et du monde médical et social aient la priorité dans la relance de la vie publique, mais de là à ne donner aucune perspective aux représentants des cultes, il y a un pas.

Nos évêques ont réagi au début de la semaine en exprimant publiquement leur souhait de reprendre les activités paroissiales. On attend donc avec impatience une prise de position des décideurs politiques.

En même temps, comme pour les autres domaines, nous savons très bien que l’après-confinement sera assez différent de l’avant. Les paroisses devront prendre des mesures pour protéger les pratiquants dont une bonne partie est composée des fameux « groupes à risque », notamment de personnes âgées. Les salutations et échanges de paix devront se faire à distance… Comment imaginer une chorale où chaque membre doit rester à plus d’un mètre et demi des autres chanteurs ? Comment célébrer les « grandes occasions » comme les premières communions, les professions de foi ou les confirmations, mais aussi certains mariages et baptêmes ou certaines funérailles, lorsque la distanciation physique sera obligatoire ? Comment chanter et communier avec un masque sur la bouche ? Les évêques ont déjà élaboré un « code de bonne conduite », mais il n’a pas de sens tant que le feu vert des autorités n’est pas donné.

On peut aussi se demander quelle sera la réaction des catholiques habitués à la messe hebdomadaire, voire quotidienne pour certains. Vont-ils revenir en masse, soulagés de ne plus devoir se contenter d’une communion spirituelle devant un écran de télévision ou d’ordinateur, ou bien ont-ils « pris le pli » d’une pratique plus « électronique » ? L’envie de retrouver la communauté paroissiale sera-t-elle plus forte que la peur de la contamination ?

Des questions auxquelles il est impossible de répondre maintenant. Pour certains, cette période qui approche de sa fin a été l’occasion d’une redécouverte spirituelle, et ils voudront l’approfondir par la fréquentation plus régulière d’une communauté, mais la tendance inverse est possible aussi : on nous a tellement sensibilisé ces dernières semaines à une « pratique intérieure » que certains ne ressentent peut-être plus le besoin de la partager avec d’autres.

Reste à espérer que l’Eglise retrouve son dynamisme et sa visibilité. Finalement, le nombre assez impressionnant de manifestations qui ont dû être annulées ou reportées n’est-il pas le signe que nos paroisses, aumôneries, mouvements et associations sont des acteurs très actifs et présents dans la société ?

Bon déconfinement à chacun et chacun,

Ralph SCHMEDER, responsable du Service de Presse

L’Eglise catholique de Belgique suspend toutes les célébrations publiques.

En raison de l’expansion de l’épidémie du Corona virus, les évêques de Belgique décident ce jour de suspendre toutes les célébrations liturgiques publiques dans notre pays. Cette décision est effective dès ce weekend du 14 mars et restera en vigueur jusqu’au vendredi 3 avril au moins.

Les baptêmes, mariages et funérailles pourront se dérouler en cercle restreint.

Pour les autres rencontres et réunions pastorales, la plus grande prudence sera demandée.

Les églises demeureront ouvertes pour la prière ou la méditation personnelle.

Les évêques appellent les croyants à vivre ce carême comme un temps de prière, de conversion, de partage fraternel, et d’une plus grande attention à autrui.

Les textes bibliques habituels de la liturgie continueront à inspirer individuellement ou en famille notre progression vers Pâques.

Les sites web de Cathobel, Kerknet, KTO, RCF, Kerk en Leven, les célébrations en radio-tv, RTBF et VRT, les diffusions en live-streaming pourront y contribuer.

Les évêques expriment toute leur reconnaissance à tous ceux et celles qui mettent tout en œuvre pour arrêter l’extension du Covid19 et qui entourent de leurs meilleurs soins les personnes atteintes par la maladie.

SIPI -Bruxelles, jeudi 12 mars 2020

Récolte de cartes, bics, crayons, blocs de papier, timbres (non oblitérés), agendas, calendrier, jeux de cartes, chapelets, produits d’hygiène

Grande collecte pour les Aumôneries des prisons du Diocèse de Liège.

Tout au long de l’année, nous restons attentifs aux besoins de la personne incarcérée, à tous niveaux, tant sur le plan humain que spirituel. Nous l’aidons également par un soutien matériel que nous qualifierions de « ciblé ». Afin de rester les témoins « du toujours possible, voire du toujours mieux », au-delà des actes et de tout jugement… Nous récoltons pour ce faire :

–    Des crayons et des bics
–    Des blocs de feuilles, du papier à écrire
–    Des enveloppes et timbres non oblitérés
–    Des cartes illustrées, des cartes de vœux
–    Des agendas et calendriers 2020
–    Des jeux de cartes
–    Des chapelets
–    Des produits d’hygiène (savons, shampoing, dentifrices et brosses à dents, des rasoirs-bics)

Le règlement de la prison étant très strict,  merci de vous limiter exclusivement aux objets listés ci-dessus. 
Où déposer vos dons ?
dans votre paroisse, au fond de l’église
– au Vicariat Evangile et Vie, 40 Rue des Prémontrés, 4000 Liège,
– à Verviers, vous pouvez les déposer chez le Doyen de Verviers, Aumônier Eduardo Scheppers ou encore chez les diacres Guy Schyns et Francis Dawant.
Vous pouvez également contacter l’aumônerie catholique via aumonerie.catho@yahoo.fr. Merci!

Merci de faire échos de notre appel auprès de vos proches et connaissances.
Un grand merci déjà pour votre générosité.

Télesphore Munyantwali
Aumônier  catholique
04/ 239 65 00 ext. 136 ou 762

Ils peuvent être déposés dans le fond des églises.

Octobre 2016 : Enquête sur la catéchèse

Notre évêque a demandé au Vicariat « Annoncer l’Evangile » de mener une enquête sur la catéchèse. Toutes les unités pastorales sont invitées à y associer le maximum de personnes jouant un rôle dans la catéchèse ou s’intéressant à la transmission de la foi. Nous aurons quatre réunions, chacune abordant un des dossiers de l’enquête. Elles auront lieu en l’église Saint Joseph (place Janson, derrière le palais de Justice, à Verviers) à 20h

Mardi 25 octobre : Dossier 1 : « Annoncer l’Evangile, un défi pour aujourd’hui »
Notre société change, la foi n’y a plus la même place qu’avant, les religions se côtoient. La catéchèse jadis mise en place dans un autre contexte demande à être réorganisée.
Comment voyons-nous la situation actuelle ? Qu’attendons-nous de la catéchèse ? Qu’attendons-nous comme enseignement de la foi ? Pour nous et pour nos enfants ?

Mardi 29 novembre : Dossier 2 : « Eveil à la foi et première annonce »
Lorsque les enfants baignaient dans le monde chrétien, c’était à travers toute la vie quotidienne qu’ils recevaient les éléments de la vie et de l’enseignement chrétiens. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Que mettre en place pour contribuer au premier éveil à la foi, contribuer aux premières découvertes du message de Jésus-Christ ?

Mardi 31 janvier : Dossier 3 : « Cheminer dans la durée »
Les sacrements, les étapes du chemin de foi sont souvent vécues comme des moments isolés, sans grande vie d’Eglise entre eux. Pourtant la foi devrait être un chemin tout au long de la vie.
Comment envisager ce chemin d’une vie ? Que mettre en place pour le soutenir ? Avec quelles étapes ?

Mardi 21 février : Dossier 4 : «  catéchèse en communauté »
La foi devrait se vivre au cœur d’une communauté. C’est au cœur de la communauté qu’elle se transmet. Comment vivre une catéchèse au cœur de la communauté ? Quelle sensibilisation, quelles pratiques nouvelles pour y arriver ?

Tous ceux qui jouent un rôle en catéchèse recevront une invitation pour la première rencontre avec quelques éléments de préparation. Si vous n’en faites pas partie mais êtes intéressés par cette réflexion, vous pouvez me demander ce dossier de préparation.

Je nous souhaite que ce travail ne soit pas seulement perçu et vécu comme un devoir obligé à remettre à l’autorité supérieure, mais comme une occasion de regarder ce que nous vivons en catéchèse et de chercher des éléments pour l’améliorer.

En espérant vous rencontrer lors de ces soirées.

François-Xavier Jacques
Curé-doyen
087.33.25.33 (répondeur après de nombreuses sonneries)